Sondage

Sondage spécial Halloween [Résultats]

Commentaires (3)
  1. Sieger dit :

    Pour ma part c’est Projet Zéro. Je me souviens j’avais dix ans je voulais faire le grand a jouer à des jeux de 16 ans. Je me rappelle marcher lentement dans les longs couloirs sombres à la recherche de Mafuyu avec pour seul arme un appareil photo. Quand le premier fantôme et apparue (1er combat) j’étais tétanisé par la peur je ne pouvais plus bouger. Bien sur avec la télé bien forte j’entendais Miku agoniser jusqu’à entendre son dernier crie strident qui fit apparaître game over… Rolala maintenant quand j’y repense…

  2. City City dit :

    J’ai mis Resident Evil aussi, je sursautais pas mal avec les chiens qui sautaient par la fenêtre… Quant aux Silent Hill, je n’y ai jamais tellement joué à l’époque.

  3. Drakyng Drakyng dit :

    Bon je commence,
    Pour moi c’est Resident Evil qui m’a le plus terrifié (étonnant quand on voit la tournure qu’a pris la série). Je parle évidemment du premier épisode sorti sur PlayStation 1. Je me rappelle précisément du moment où la véritable peur s’est invitée dans mon petit cœur d’enfant de huit ans.

    C’était un samedi matin, et comme tous les enfants de mon âge qui n’avaient pas l’école, je jouais. Mon grand frère, la veille, avait ramené un étrange jeu avec une sorte de soldat dessus. Un jeu de guerre probablement. Ni une ni deux, je l’insère dans la console et seul je commence l’aventure. L’intro, le début du jeu, tout allait bien car je réalisais pas encore la portée et l’intensité du titre. Et puis, cette scène est arrivée.

    Un long couloir sombre devant moi, je pouvais entendre un bruit de chair qui se déchire à quelques pas de moi. Avec prudence, je déplace mon personnage jusqu’à ce que le premier zombie se révèle dans une cinématique. Tétanisé, je ne pouvais littéralement plus bouger, le zombie est donc arrivé à moi et son appétit pour la chair humaine a eu raison de moi. C’est alors que des lettres de sang viennent s’ajouter à l’écran : “Vous êtes mort !”. Sans même prendre la peine d’éteindre la console, j’ai descendu les escaliers à une vitesse folle pour rejoindre mes parents et oublier ce cauchemar éveillé.

    Il m’a fallu plusieurs années avant de rejouer à ce jeu et de découvrir que Resident Evil, premier du nom, est un chef d’oeuvre !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail n'est pas précisé, merci de remplir les champs avec *

En direct, rejoignez-nous !
Déconnecté