OST Lost Odyssey : musique intemporelle

Après Silent Hill Downpour, il est grand temps de s’attaquer à un autre monument de la musique dans le jeu vidéo. Aujourd’hui, pour le deuxième volet de la rubrique « les jeux vidéo, ça s’écoute aussi », on va s’attaquer à l’OST d’un RPG mythique à mes yeux : Lost Odyssey. Sorti exclusivement sur Xbox 360 en 2007 et réalisé par le studio Mistwalker (et plus précisément par Hironobu Sakaguchi), Lost Odyssey a marqué bon nombre de joueurs, moi y compris, par son univers sombre et par sa portée émotionnelle sans faille.

Lost Odyssey est avant tout une histoire à découvrir, à vivre. Comme tout bon jeu qui se respecte, le critère musique n’est pas pris à la légère et pour cause, le grand Nobuo Uematsu en dirige la composition, rien que ça. Derrière tout grand jeu se cache une OST de qualité et Lost Odyssey n’échappe pas à la règle. Tendons donc une oreille attentive, en espérant vous donner envie de vous plonger à corps perdu dans son univers.

Les jeux vidéo, ça s’écoute aussi #2 : OST Lost Odyssey

 

53 morceaux arborent ces deux disques pour une durée totale de 2 heures et 31 minutes. Nobuo Uematsu nous propre une aventure musicale composée d’un véritable florilège d’instruments : tambour, violons, piano, hautbois, tout y est pour nous offrir une immersion totale au pays du fantastique, accompagné d’une palette d’émotions. Prêt à rêver ?

Lost Odyssey OST

Prologue

Et on commence fort notre escapade musicale avec le tout premier morceau du premier CD. Intitulé « Prologue », ce morceau d’ouverture donne directement le ton avec une partition élégante véhiculant une mélodie douce. Le violon est ici en première ligne tel un fil conducteur juste et harmonieux. Chaque musique de jeu vidéo se rattache à un moment bien précis. « Prologue », lui, échappe un peu à cette règle car il englobe, en à peine 2mn20, toute l’aventure de Lost Odyssey. Je pourrais même dire qu’il en est la signature sonore. Ses premières notes retentissent à peine qu’on se voit déjà en train de jouer au jeu, en train de vivre une expérience sans précédent. Après plusieurs écoutes, cet hymne restera à l’esprit pendant un long moment. Pour ma part, il n’en est jamais sorti et je doute fort qu’il le fasse un jour…

An Immortal Life

Un air de piano anodin accompagné d’un violon et nous obtenons un morceau de même pas une minute lourd en émotion. Comme son titre l’indique, « An Immortal Life » nous raconte le calvaire d’être immortel. Quelle malédiction de voir les âges passer, les morts s’accumuler et les jours se succéder impuissant. Le héros Kaïm peine à trouver de l’intérêt dans cette vie sans fin. Ces quelques notes illustrent son fardeau avec brio, parfois, la simplicité est la meilleure des solutions.

Battle Conditions

Hymne au boss, « Battle Conditions » a pour objectif de dynamiser les combats à coups de synthé rapide et efficace. Mission accomplie !

House of the Witch

Certainement, l’un des morceaux le plus angoissants et sinistres de la carrière de Uematsu. « House of The Witch » est composé de notes stridentes jouées au piano, le tout à la manière d’une lugubre boite à musique. Et pour cause, cette musique nous accompagne dans le manoir d’une sorcière, redoutable boss qui vous donnera du fil à retordre. Une histoire peu gaie se cache derrière ce personnage, ça sera à vous de percer son mystère.

Parting Forever

Mon morceau préféré, « Parting Forever » est d’une intensité rare. Un piano émouvant qui rappelle une scène cruciale de Lost Odyssey. C’est simple, c’est l’une des scènes qui m’ont le plus touché dans mon parcours de joueur (citons entre autres la mort d’Aerith dans Final Fantasy VII). Une émotion rare que l’on peut pleinement ressentir seulement si l’on a vécu le jeu. Faites Lost Odyssey, vivez son scénario, ressentez son expérience. Vous en reviendrez les étoiles plein les yeux, promis.

Roar of the Departed Souls

Dernier morceau de notre escapade, « Roar of the Departed Souls » est le thème du boss final. Épique est l’adjectif qui lui va le mieux. On fera systématiquement le rapprochement avec le thème de Sephiroth intitulé « One Winged Angel » et celui de Seymour de Final Fantasy X, un morceau à ranger à côté des grands noms et à écouter sans aucune modération.

Que d’aventures ! Que de souvenirs ! Lost Odyssey est un grand nom du RPG sur bien des aspects, à commencer par sa bande-son tout simplement magnifique. J’espère sincèrement vous avoir donné envie de vous (re)plonger dans le jeu ou du moins dans son OST. Quant à moi, je vous dis à très bientôt pour un nouvel épisode de notre rubrique « les jeux vidéo, ça s’écoute aussi ». J’ai encore une multitude de coups de cœur à vous faire partager…

LightninGamer

LightninGamer © tous droits réservés | 2016