Dossiers & Rubriques

Jeu de légende : Alex Kidd in Miracle World

S’il y a un jeu qui a marqué ma vie de joueur c’est bien Alex Kidd in Miracle World sur Master System. Pourquoi ? Probablement parce qu’il s’agit de mon premier jeu. En effet, pour l’un de mes anniversaires mes parents m’ont offert une Master System et la console incluait un jeu directement dans sa mémoire interne et vous l’avez sans doute deviné, ce jeu c’est Alex Kidd in Miracle World. Et autant que vous le sachiez tout de suite, il a bouleversé mon existence. Oui rien que ça ! Explications.

Alex Kidd in Miracle World : à la découverte des jeux vidéo

 

Souvenirs souvenirs…

Alex Kidd in Miracle World Alex frappe un boeufSorti pour concurrencer Nintendo et son Super Mario Bros.Alex Kidd in Miracle World est également un jeu de plateformes, toutefois il est loin d’être une pâle copie du plombier le plus célèbre mais j’y reviendrai. Je me souviens encore de l’émotion que j’ai ressenti quand j’ai branché la Master System à la télé et que je l’ai allumée. A cette époque les jeux vidéo n’étaient pour moi qu’un loisir comme un autre et si aujourd’hui j’ai parfois droit à une réplique culte de mes parents “mais quelle connerie on a faite en t’achetant ça !” (sur le ton de la plaisanterie bien sûr en voyant à quel point je suis devenu passionné), autrefois jamais je ne me serais dit que je tomberais dedans avec autant de facilité. C’est donc tout fébrile que manette en main j’ai lancé le jeu. Et immédiatement j’ai aimé ça. Et pourtant croyez-moi le jeu est loin d’être simple ! Et par rapport à Mario on avait un scénario un chouïa plus élaboré puisque l’on dirige Alex, un champion d’arts martiaux vivant reclus sur sa montagne dans le royaume de Radaxian. Un beau jour, Janken le Grand décide de conquérir le royaume et Alex, n’écoutant que son courage va tenter de lui barrer la route. Le scénario propose également quelques rebondissements bienvenus mais je n’en dirai pas plus. Et si à l’époque je ne maîtrisais malheureusement pas l’anglais pour saisir toutes ses subtilités, le titre était tout de même assez intuitif manette en main pour ne pas me perdre. D’ailleurs parlons un peu du gameplay du titre.

Alex Kidd in Miracle World intérieur d'un magasin
Les magasins vous permettent d’acheter des objets

Pierre/Papier/Ciseaux

Alex Kidd in Miracle World Alex esquive les flammesContrairement à un MarioAlex Kidd in Miracle World propose un gameplay relativement varié. Outre les traditionnels coups de poings pour tuer les ennemis j’ai juste adoré tous les éléments qui l’enrichissaient. Par exemple Alex peut parfois dans certains niveaux conduire différents véhicules (moto, hélicoptère ou bateau) et cela apporte une touche de fraîcheur bienvenue. Et cela dès le deuxième niveau puisqu’un magasin vous propose par exemple d’acheter une moto. Car contrairement à MarioAlex ramasse des sacs d’argent qui pourront être dépensés ! Mais il y a tout un tas d’objets à récupérer tout au long de l’aventure en les trouvant simplement. Pour les utiliser je me souviens avoir parfois un peu crisé à l’époque puisqu’il faut mettre le jeu en pause et accéder au menu mais cela ne peut se faire qu’en appuyant sur le bouton Start… sur la console ! J’avais donc adapté ma manière de jouer de façon à être près de la console pour éviter les allers-retours. Et SEGA avait également su proposer des combats de boss originaux puisque ces derniers étaient à base de Janken (le jeu japonais pour Pierre/Papier/Ciseaux). Ainsi il fallait choisir une réponse pendant le temps imparti et voir si l’on avait gagné. Vraiment sympathique même si je me rappelle avoir marqué avec ma mère (qui jouait également au jeu avec ferveur !) les réponses des différents boss afin de pouvoir aller jusqu’au bout du jeu. La feuille était rangée à côté de la console et à chaque partie nous la ressortions. Car contrairement aux jeux d’aujourd’hui, les sauvegardes n’existaient pas et l’on ne disposait que de trois uniques vies pour sauver Radaxian.

Alex Kidd in Miracle World combat de Janken perdu
Les fameux combats de Janken contre les Boss

Expérience unique et colorée

Alex Kidd in Miracle World Alex en hélicoptère survole la merLa difficulté d’Alex Kidd in Miracle World vient du fait que les hitbox sont parfois hasardeuses et qu’un ennemi que l’on est censé avoir frappé nous tue en passant à travers le poing du héros. J’ai crisé de nombreuses fois vous pouvez me croire ! Mais c’est un coup de main à prendre et après de nombreux essais j’avais compris comment mieux gérer mon personnage. Mais le fait de n’avoir que trois vies (on peut toutefois en gagner par moments) rendait l’expérience vraiment difficile sur les niveaux les plus avancés parce que le droit à l’erreur avoisinait le 0. Il a été très dur d’arriver au bout du jeu mais ma mère avait passé aussi beaucoup de temps sur le titre et avait réussi à aller jusqu’au boss de fin ! Elle avait adoré le titre et moi aussi ! Son univers coloré et travaillé m’avait bluffé à l’époque et lorsque je le regarde encore aujourd’hui j’apprécie vraiment le style graphique. De même, l’univers sonore était vraiment sympathique avec des musiques agréables qui restaient en tête des heures après avoir terminé de jouer. Un gage de qualité, surtout pour cette époque. Je pourrai vous parler des heures des nombreux niveaux différents et colorés, de cette difficulté par moments élevée ou encore tout simplement du plaisir que j’ai pris manette en main mais ce ne sera vraiment pas nécessaire. Alex Kidd in Miracle World est un très grand jeu encore aujourd’hui même si la plupart des nouveaux joueurs le trouveront sans douté dépassé et bien trop dur pour eux.

Alex Kidd in Miracle World carte du monde
Le menu pause avec la carte du monde qui indique votre position, vos objets et autres statistiques.

Conclusion d’Alex Kidd in Miracle World

Pour terminer sur ce jeu de légende qu’est Alex Kidd in Miracle World je me dois tout d’abord de remercier mes parents qui m’ont offert la Master System puisque sans eux je ne serais certainement pas aussi passionné aujourd’hui. Et le choix était excellent puisque ce titre offrait tout ce qu’il fallait niveau difficulté et amusement pour me scotcher à l’écran des heures durant (et toi aussi maman !). Toutes les personnes n’ayant jamais eu l’occasion de tester ce titre devraient l’essayer ne serait-ce que pour comprendre à quel point sa richesse en faisait bien plus qu’un simple clone de Mario. Dommage d’ailleurs que la licence se soit dispersée par la suite car même si le charisme n’étouffe pas notre cher Alex il a tout de même bien des atouts ! Ecrire cet article m’a encore une fois replongé en enfance et m’a donné envie de réessayer le titre afin de voir si mes capacités de joueur n’ont pas régressé avec toutes les aides dont nous disposons aujourd’hui dans nos derniers hits. En tout cas, tous les fans de jeux de plateformes à l’ancienne peuvent foncer sur Alex Kidd in Miracle World les yeux fermés.